Saisir les liens entre trame bleue, paysages de l’eau et projets urbains

Regards croisés sur trois villes de confluence : Lyon, Nantes et Strasbourg

La mise en œuvre, en France, de la trame verte et bleue (loi Grenelle n° 2010-788, 12 juillet 2010), en ce qu’elle renouvelle l’approche de l’aménagement urbain et le réinscrit dans son environnement, offre l’occasion de réinterroger les liens entre les cours d’eau et les villes. Les travaux présentés portent sur l’analyse, pour les métropoles fluviales de Lyon, Strasbourg et Nantes, de la prise en compte de la trame bleue et de la place qu’occupent le paysage et la biodiversité dans les projets urbains et, plus spécifiquement, dans des opérations de requalification. Pour cela, une méthode associant une analyse de terrain en regards croisés pluridisciplinaires, la consultation des documents de planification et une approche en géomatique, complétée par des entretiens, a été construite. Il apparaît que les projets urbains liés aux cours d’eau s’inscrivent largement dans l’amélioration du cadre de vie d’anciens quartiers industriels et le développement des activités de loisirs en lien avec l’eau ou utilisant les aménités paysagères du fleuve. L’analyse cartographique permet d’identifier des évolutions profondes dans le paysage urbain ainsi qu’une modification de la population, dorénavant plus nombreuse et plus aisée.

 

voir directement sur le site Projet de Paysage

  • Genre de document : Etude
  • Type de document : Document électronique

  • Auteurs principaux : Anne Rivière-Honegger, Sylvie Servain, Gilles Armani, Dominique Andrieu, Hervé Parmentier
  • Editeur : Projets de paysage
  • Année de publication : 2019

Télécharger le PDF de la page