Lettre d’information de l’Elorn – Avril 2019

La lettre d'information de l'Elorn d'avril 2019 vient de paraître.

Le dernier numéro d’An Douar est paru

Dans ce numéro, des articles passionnants sur :

  • La conchyliculture,
  • Les rotations en culture de pomme de terre,
  • Le désherbage mécanique ou encore les carabes.


Vous y trouverez aussi un poster « MEMO réglementaire 2019 » , pour tout savoir sur les réglementations environnementales.
Ils sont disponibles gratuitement en cliquant ICI (http://bassin-elorn.fr/agriculture-bocage-2-2/lettres-dinformations)

Remise des prix du concours général agricole des Prairies Fleuries

Le ministre de l’agriculture était là pour la remise des prix du concours national des Prairies Fleuries …mais pas de gagnant chez nos lauréats locaux…

Rendez-vous pour la prochaine édition « Prajou an Armorique » qui couvrira tout le nord Finistère !

Il y aura de la concurrence avec 65 territoires inscrits !

Les inscriptions sont ouvertes ! pour en savoir plus ICI. (http://bassin-elorn.fr/wp-content/uploads/2019/03/depliant_prajouarvorig-2019.pdf)

Retour sur la journée mondiale des zones humides

A l’occasion de la journée mondiale des zones humides, nous vous avons fait découvrir l’Elorn à sa source. Youenn, guide de l’association de randonnée ADDES, et Nolwenn, technicienne au syndicat, ont partagé leur connaissance sur les zones humides et les Monts d’Arrée avec les 30 randonneurs présents.

Gagnant – gagnant !!!

Le partenariat avec le centre de formation de Kerliver a pris de l’ampleur cette année.

Les étudiants ont bénéficié de travaux pratiques « grandeur nature » chez différents exploitants du territoire.

Au programme pour les BPREA Maraîchage biologique et Polyculture élevage et les BP forestier : plantations de haies, tailles de formation et entretien de haies matures.

Hammarbya paludosa ?

En tant que gestionnaire des Espaces Naturels Sensibles du Conseil départemental du Finistère sur la vallée de l’Elorn, le Syndicat de Bassin de l’Elorn, en collaboration avec le Conservatoire botanique national de Brest, a mené des travaux de gestion en faveur d’Hammarbya paludosa, petite orchidée des tourbières classée « en danger » sur la liste rouge de l’IUCN !

Au programme : fauche, exportation et étrépage !

Il ne reste plus qu’à attendre le mois de juillet (période de floraison) pour voir si ce travail a porté ses fruits…

Le lac du Drennec est plein

Les pluies de cet hiver ont finalement réussi à remplir le lac du Drennec.
Il est prêt pour soutenir les débits de l’Elorn cet été et cet automne.

Que faire en cas de pollution d’un cours d’eau ?

Lorsqu’une pollution survient, il est important d’avoir les bons réflexes pour la limiter au maximum :

  • Prévenir immédiatement les services de secours (Pompiers : 18) et la gendarmerie
  • Leur donner des indications précises :
    • Localisation de la pollution : commune, lieu-dit
    • Heure de début de la pollution si elle est connue, sinon l’heure supposée
    • Nom du cours d’eau impacté
    • Nature de la pollution si elle est identifiable (lisier, hydrocarbures, produit chimique, etc.)
  • Si possible circonscrire la pollution (création d’un talus par exemple

Les services de secours se chargeront de déclencher l’alerte pollution qui permettra, notamment, de prévenir les usines d’eau potable, les piscicultures ou autres activités dépendantes d’une eau de qualité, pour qu’elles ne soient pas impactées.
Lorsque l’origine d’une pollution est inconnue, le dispositif d’alerte pollution permet souvent, grâce à l’intervention d’opérateurs de terrain (Syndicat de bassin, AAPPMA, etc.), de trouver la source de la pollution.

Découvrez les missions du Syndicat de Bassin de l’Elorn en cliquant sur l’image ci-dessus

Télécharger le PDF de la page