Prix “Georges Emblanc” pour la culture du fleuve, la prévention du risque inondation, et la biodiversité” : annonce des lauréats

Pour le prix Georges Emblanc et après des arbitrages difficiles étant donnée la qualité des dossiers reçus, 3 lauréats ont été désignés et se sont vus remettre leur prix le 4 juin dernier, à Paris, à l’occasion de la rencontre inter PAPI.

Lancé pour la première fois en 2019, le « Prix Georges EMBLANC pour la Culture du fleuve, la prévention du risque inondation et la biodiversité », porté conjointement par ERN et par l’EPTB Seine Grands Lacs, vise à récompenser des étudiants ayant réalisé au cours des trois dernières années des travaux sur un projet éducatif lié aux fleuves, sur la thématique inondation/étiage ou la biodiversité dans les zones humides et sujets apparentés comme le changement climatique.
Ce prix veut aussi rendre hommage à Georges EMBLANC, expert reconnu des milieux professionnels et institutionnels pour ses connaissances sur les rivières et les écosystèmes d’eau douce. Homme de valeur et de conviction, Georges nous a quitté accidentellement le 11 mars 2017  et le prix qui porte son nom, vient récompenser des jeunes gens, étudiants ou professionnels s’engageant au service des autres ou pour la protection de la nature. Ce prix vient perpétuer le goût qu’il avait de transmettre et partager le savoir et les connaissances sur les sujets qui lui tenaient à cœur.

Au total, une douzaine de candidatures ont été reçues et soumises au jury. Après des arbitrages difficiles étant donnée la qualité des dossiers reçus, 3 lauréats ont été désignés et se sont vus remettre leur prix le 4 juin dernier, à Paris, à l’occasion de la rencontre inter PAPI (Programmes d’Actions de Prévention des Inondations), en présence de Nicole et Baptiste Emblanc, l’épouse et le fils de Georges Emblanc. Toutes nos félicitations vont donc à :

  • Noémie THOMAS, diplômée de l’INSA de Strasbourg et de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Strasbourg, lauréate du Premier prix Georges Emblanc 2019 pour son mémoire sur : « L’eau : Outil d’urbanisme pour l’adaptation au changement climatique Exploration dans la Région Grand Est »
  • Marion PERNEY, titulaire d’un master en architecture de Université catholique de Louvain (Belgique), et de la Faculté d’architecture, d’ingénierie architecturale et d’urbanisme – LOCI Bruxelles, lauréate du Deuxième prix Georges Emblanc 2019 pour son mémoire « Résilience d’un territoire inondable – Entre surface et sous-face ».
  • Arnaud MANRY, diplômé du Master 2 IMSGA spécialité « Gestion des situations de crise » de Université de Technologie de Troyes pour son mémoire « Pluies extrêmes et submersions rapides : Solidarités sociales et économiques au service de la résilience ? ».

Lors de la cérémonie, les prix ont été remis aux lauréats par Frédéric MOLOSSI, président de l’EPTB Seine Grands Lacs, Roberto EPPLE, président d’ERN France et Daniel Marcovitch, co-président de la Commission Mixte Inondations. Une nouvelle édition du prix Georges Emblanc sera très probablement lancée en 2020.

Télécharger le PDF de la page